L’hydrolat de romarin officinal

par | 14/09/2023 | Hydrolat

Plante de romarin

 

Aspect botanique

Le romarin ou Salvia rosmarinus de son nom latin (selon la reclassification de 2017) est un arbrisseau appartenant à la famille des lamiacées. Il provient du bassin méditerranéen et aime les sols secs, calcaires et bien ensoleillés tels que les rocailles. Cette plante de terrains caillouteux apprécie toutefois un air ambiant humide, ce qui lui a peut-être valu son nom originel latin « rosemarinus », traduit « rosée de mer ». Le romarin s’épanouit de l’altitude 0 à 650m voire jusqu’à 1500m, supportant les gels à -10°C si son sol est exempt d’humidité.
Son feuillage persistant émane un parfum camphré semblable à l’encens, il est d’ailleurs appelé « encensier » en provençal. Les fleurs du romarin se présentent en grappes de fleurs labiées bleue à violette. Précoces et mellifères, les butineurs les adorent, de ce fait c’est une plante très utile à la biodiversité.

Aspect biochimique de l’hydrolat

On distingue trois principaux chémotypes pour la plante de romarin officinal :

• Romarin officinal sb 1,8 cinéole : Tunisie, Maroc
• Romarin officinal sb Camphre : France (Provence), Espagne
• Romarin officinal sb Verbénone : France (Corse)

Pour rappel, un chémotype est une sorte de sous-catégorie chimique d’huile essentielle au sein de la même espèce de plante.
Bien que faisant partie de la même espèce, les chémotypes diffèrent de tous les autres membres d’une espèce par sa composition chimique. La génétique ou l’épigénétique peuvent expliquer la présence de différent chémotypes au sein d’une même espèce ainsi que d’autres facteurs d’origine environnementale.

• Le lieu de culture de la plante (pays, régions…)
• Le climat (pluie, soleil, vent)
• La composition du sol
• La proximité de populations végétales voisines
• L’altitude
• L’ensoleillement
• La période de récolte

On peut ainsi considérer que pour les huiles essentielles du romarin officinal chaque chémotype à ses propriétés thérapeutiques propres :

• Tropisme ORL pour le chémotype au 1,8 cinéole
• Tropisme hépatobiliaire pour le chémotype au Verbénone
• Tropisme neuromusculaire pour le chémotype au camphre

Pour les hydrolats, on remarque un certain lissage des différents composés ce qui permet de penser que ces hydrolats répondent favorablement au trois tropismes (ORL, hépatobiliaire, neuromusculaire). En d’autres termes, on peut utiliser sans gros risque, indifféremment les hydrolats provenant des trois chémotypes du romarin officinal.

+ Plus d’informations sur la biochimie de l’hydrolat de romarin officinal

Propriétés médicinales

L’hydrolat de romarin officinal à verbénone exerce son action sur différents systèmes :

Sphère digestive :

– Stimulant digestif général
– Stimulant hépatobiliaire et protecteur hépatique léger
– Détoxifiant général et dépuratif doux

Il sera tout indiqué pour une cure dépurative douce, que l’on planifie généralement lors des changements de saison, au printemps et éventuellement en automne.

Sphère pulmonaire et bronchique :

– Mucolytique et expectorant

L’hydrolat de romarin dégage les bronches et pourra accompagner bronchite et asthme

Système nerveux et organisme :

– Energisant, stimulant et tonique nerveux
– Stimule le métabolisme
– Action favorable sur la mémoire et la concentration

En soutien lors de périodes de fatigues ou de sollicitations intenses sur le plan physique et intellectuel, il apportera ses bienfaits aussi bien aux étudiants en périodes d’examens qu’aux personnes en convalescence.

Propriétés cosmétiques

Peaux mixtes à grasses, à tendance acnéique:

– Action astringente et antiseptique
– Régule la sécrétion du sébum
– Purifiant
– Active la microcirculation capillaire sanguine

Cheveux:

– En traitement des pellicules
– En prévention de la chute des cheveux

Propriétés énergétiques

– Amène équilibre et harmonie dans les moments de transitions
– Motivation et clarté d’esprit
– Aide à voir tout sous le meilleur jour

Usage culinaire

– Hydrolat très apprécié comme aromate
– Son action antioxydante facilitera la conservation des aliments
– En agrément de recettes de légumes, soupes, bouillon, desserts
– Utilisation : Eviter de cuire l’hydrolat, ce qui lui fait perdre en goût et en odeur !

Utilisation et précautions d’utilisation

– A consommer 1 cuillère à café 3x par jour ou 1 cuillère à soupe dans 1 litre d’eau à boire sur la journée
– S’emploie aussi en vaporisation pour l’usage externe
– Déconseillé aux femmes enceintes et enfants en dessous de 3 ans ou sur conseil d’un spécialiste

Signature du romarin

Tout dans le romarin évoque le feu, la chaleur et la sécheresse : sa richesse en essence, son goût intense de même que le terrain dans lequel il affectionne de pousser.
Visuellement, le buisson de romarin évoque le brasier. La forme de sa feuille, très effilée et en forme d’aiguille, mime les flammes. Le processus de lignification à l’œuvre chez le romarin nous indique également une présence solide et dense, une connexion à la terre et à la matière.
Par sa nature, le romarin viendra dès lors tout naturellement soutenir tant le feu du corps (digestion, fonctions hépatiques et biliaires, processus de production d’énergie et action réchauffante, asséchante des secrétions et mucosités en excès) que le feu de l’âme (enthousiasme, motivation, joie de vivre, connexion à l’essence profonde qui anime chaque être, ancrage dans l’ici et maintenant). Il sera également indiqué pour rallumer la flamme chez les personnes qui se sont consumées jusqu’à l’épuisement de leurs ressources dans un excès d’action (burn-out).

Articles similaires

Les hydrolats pour les nuls

Les hydrolats pour les nuls

Un hydrolat c’est un extrait aqueux de plantes obtenu par distillation (la vapeur d’eau passe à travers un « lit » composé des parties découpées de la plante et emporte avec elle certaines molécules…

lire plus
Hydrolat de mélisse officinale

Hydrolat de mélisse officinale

  Propriétés thérapeutiques :   Calmant, hypotensif, relaxant Sédatif (favorise le sommeil) Anti-inflammatoire, antalgique   Indications thérapeutiques :   Palpitations cardiaques, hypertension Stress, anxiété, insomnie, hyperactivité infantile...

lire plus
Hydrolat de pin d’arolle

Hydrolat de pin d’arolle

Propriétés thérapeutiques :   Anti-inflammatoire Décongestionnant des voies respiratoires Apaisant et relaxant Favorise la circulation lymphatique et sanguine Tonifiant et raffermissant pour la peau   Indications thérapeutiques :   Irritations cutanées...

lire plus